ÊTRE SYLVANIER

Avec notre association UNE BANDE A PART, nous avons choisi de mettre l’arbre au cœur de notre projet, car nous nous sentons démunis face à la destruction massive et industriellement organisée d’espaces naturels dont les forêts.

Malgré notre soutien, à des ONG comme GREENPEACE luttant sans relâche contre la déforestation et contre l’exploitation forestière industrielle, nous pensons qu’il faut agir.  A notre petite échelle, nous pouvons protéger notre environnement et lutter contre les dégâts du réchauffement climatique.

Pour cela, il faut informer, il faut convaincre, il faut montrer, c’est ce que nous faisons avec notre association.

Nous avons choisi de travailler sur deux axes. Le premier étant d’informer via le numérique (vidéos, articles, interviews, …) et le deuxième en développant une forêt jardin (ou forêt gourmande) sur un terrain agricole d’un hectare dans le sud de la France.

Nous pensons que l’information pertinente, vulgarisée et diffusée d’une manière convaincante peut amener à des prises de conscience.

Nous sommes persuadés que la multiplication de forêt-jardins peut constituer une solution durable, autonome, résiliente et réduisant les recours aux énergies fossiles, aux fertilisants tout en stockant du carbone et en distribuant des refuges à la biodiversité.

 

 

« Heureusement que nos libertés sont restreintes ! Si j’avais envie d’agresser physiquement quelqu’un, la loi me l’interdirait. Ma liberté est limitée pour le bien commun. Il devrait en être de même pour la planète : limiter la folie humaine, qui détruit la vie, serait juste et rationnel. Nous avons construit un système dans lequel le fait de privilégier la vie par rapport à l’argent apparaît comme extrême ! C’est délirant. »

Aurélien Barrau ( septembre 2019)